Chaque année, une classe du lycée se rend au FIG à St-Dié, l’occasion pour les élèves d’assister à des conférences, de visiter des expositions ainsi qu’un salon du livre. L’occasion pour le élèves de se frotter au travail de chercheurs et d’intellectuels.

Cette année le thème retenu était “migrations”. Voici deux compte-rendus de la journée rédigé par les élèves de la classe

Festival international de Géographie à Saint-Dié-des-Vosges.

Cet article présente quelques animations qui étaient disponibles lors du 30e Festival international de géographie sur le thème des migrations.

Ce festival a eu lieu le 4, 5 et 6 octobre 2019.

  1. La rencontre d’un auteur.

Sarah Marty est une écrivaine passionnée par l’écriture depuis plus d’une dizaine d’années. Pour écrire un livre, il faut être prêt à passer des heures derrière son écran d’ordinateur. Grâce à son envie de connaître, d’apprendre et principalement par sa curiosité, elle écrit le roman “Soixante jours” qui a reçu plusieurs prix dont celui du Pèlerin du témoignage.

Elle y explique qu’elle voulait reconstruire un mur dans sa propriété et cherchait quelqu’un pour l’aider. Elle a trouvé une personne qui travaillait dans la maçonnerie. Malgré son apparence physique, cet homme avait peur de la forêt. Un jour, il a décidé de se confier et lui raconter la raison de cette peur.

Sarah Marty était tellement fascinée par cette histoire qu’elle a décidée d’en écrire un livre.

  1. L’impression et le scan 3D de la ville de Strasbourg.

Cette exposition présente la carte virtuelle 3D et l’impression 3D de la ville de Strasbourg.

Le scan 3D a été réalisé grâce à une intelligence artificielle qui a combinée 3300 images aériennes pour ensuite les assembler et faire un plan en trois dimensions disponible sur le site: http://3d.strasbourg.eu/.

Pour créer une maquette imprimée en 3D, les techniciens ont découpé le plan du scan 3D réalisé au préalable. L’épaisseur d’impression est d’environ 0.2 millimètres, qui a ensuite été conçu grâce à une imprimante 3D en faisant fondre un fil plastique ABS. L’imprimante était trop petite pour imprimer la ville de Strasbourg en une seule fois. La maquette a été imprimée en 30 plaques distinctes qui ont été assemblées entre elles. Le temps d’impression est d’environ 20 heures par plaque.Le projet a été cofinancé par l’Union Européenne.La maquette permet de se représenter facilement les volumes, ce qui est le but recherché pour un avant-projet.

Maquette imprimée de la ville de Strasbourg, photo prise à la conférence.

  1. Conférence sur le jeu vidéo Minecraft

Nous avons assisté à la conférence sur le thème de Minecraft.

Minecraft est un jeu vidéo de type “bac à sable” où le joueur est plongé dans un univers composé de voxels (pixels en 3 dimensions).

Lors de cette conférence les animateurs ont expliqué les bienfaits des jeux vidéos.

Ils ont démontré en quoi Minecraft peut aider les architectes qui peuvent par exemple imager leurs idées grâce au jeu facilement.

Les animateurs ont ensuite expliqué leur projet Achencraft, qui consiste à reproduire fidèlement la ville de Strasbourg dans le jeu Minecraft. Les joueurs ont eu une session de 30 minutes sur des ordinateurs portables pour commencer la création de la ville de Saint-Dié. Le but de cette mission est de faire découvrir cette reconstitution au grand public et de les faire contribuer à aménager la ville virtuellement.

Achencraft a été créé en février 2012. D’abord simple plateforme de jeu pour jouer entre amis, ce serveur devient trois ans plus tard le berceau d’un projet fou: reproduire la ville de Strasbourg dans le jeu Minecraft.

Le projet “Construisez Saint-Dié-des-Vosges demain dans Minecraft” permet aux personnes de jouer en reproduisant la ville de Saint-Dié.

Ville de strasbourg, achencraft.fr

  1. L’exposition au musée Pierre-Noël

Nous avons visité le musée Pierre-Noël:

  • Au rez-de-chaussée, nous avons vu l’exposition sur les Caraïbes. Dans l’exposition on y trouve des anciens vestiges de pirates, des plans de bateaux (SLAVE SHIP), des enregistrements audios qui expliquaient la vie dans les Caraïbes et une exposition qui démontre les clichés sur les pirates.
  • Au premier étage, il y a une exposition avec beaucoup d’anciens objets (une vieille salle de classe, un ancien magasin ainsi que des objets sur l’agriculture utilisés à l’époque,…). On y trouve également d’anciens animaux empaillés de toutes sortes.

ALPY Romain et BAINIER Jeremy, 1GE

 

FESTIVAL DE GEOGRAPHIE

SAINT-DIE-DES-VOSGES

Vendredi 04 octobre, le festival international de la géographie a eu lieu à Saint-Dié-Des- Vosges qui en 1507 a été le premier à baptiser le continent américain et nous avons eu la chance de nous y rendre. Ce festival mêlait conférences, rencontres multiples, dégustation exotique et bien d’autres activités en rapport avec la géographie. L’invité spécial de cette année de 2019 était les Caraïbes.

EXPOSITION « CIAO ITALIA »

MUSEE PIERRE-NOËL

Lors de cette exposition, nous avons pu en apprendre un peu plus sur la migration italienne en France. Cette exposition nous apprit alors les raisons du départ des italiens, leurs conditions de voyage et leur arrivée de 1860 à 1960. Séparé en quatre parties, l’immigration italienne se fût petit à petit. Toutes ses périodes furent parsemées de faits divers tel le fascisme de 1920 à 1940. Pour la période de 1860-1970, les italiens se rendirent en France, en plein essor industriel, comme main-d’œuvre. Une autre partie importante est celle de 1880 à 1910 où les italiens furent ”chassés” par les ouvriers français. Violences et morts rythmaient alors le quotidien des italiens. Pour finir, lors des années 1950 à 1960, le peuple italien est vu comme « un peuple divers, haut en couleur, vif, fascinant et charmant ». Nous nommons ces années la Dolce Vita.

MEDIATHEQUE VICTOR HUGO

« RENCONTRES A L’EST: PORTRAIT ROMS»

Lors de son voyage en Slovaquie en 1994, Mélody Seiwert s’intéresse à des populations gitanes et décide de les immortaliser par la photographie et d’en faire une exposition. Elle représente par des clichés sombres des conditions des Roms.

CONFÉRENCE

«RENCONTRE AVEC DES MIGRANTS»

Lors de cette conférence, deux migrants ayant tous deux écrit un livre: Mamadou Diallo avec son œuvre «Maintenant je vais raconter»paru en 2016 ainsi que le docteur Raphaël Pitti. James Noël, auteur de «Incroyable mais vrai» était présent malgré un léger retard. Leurs livres parlent tous de leur expérience de la migration hormis James Noël, contant une migration fictive qui ne manquait pas de véracité. Les raisons les ayant poussés à écrire sont diverses. Quand l’un voulait que les migrants n’ayant jamais la parole puissent témoigner et partager leur histoire un autre souhaitait montrer la réelle souffrance et alerter le gouvernement face à la détresse des gens qu’il devait supporter au quotidien. Car rappelons le, Raphaël Pitti a été médecin de guerre en Syrie. Du côté de James Noël, «écrire pour se sauver de soi-même était une nécessité» nous a-t-il confié. Leurs expériences ont néanmoins des points communs. Elles ont toutes été difficiles et leur ont paru au début insurmontables. Le témoignage le plus marquant a tout de même été celui de Mr.Diallo, devenu orphelin après un bombardement en Lybie quand il n’était que très jeune. Il a été embarqué de force par des djihadistes dans un bateau jusqu’en Italie. Il décida alors de partir en France. Déboussolé, seul et démuni il dut faire face au mépris du gouvernement et un accueil peu humain. Malgré tout cela, il fut finalement envoyé dans une famille d’accueil lui apprenant le français et lui étant d’une aide infini. Pour conclure, les trois auteurs sont d’accord pour dire que face aux migrants, la France ne met pas les moyens. Laissant ainsi les migrants déracinés, abandonnés, parfois sans domicile leur faisant ainsi perdre toute dignité. Nous finirons par une citation de Docteur Pitti « Il n’y a pas de crise de migrants mais une crise de l’accueil».

CESPEDES Lola et SILLANFEST Jenny.

 

En savoir plus sur le FIG en cliquant ici

Compte-rendu de la sortie au Festival de géographie de St-Dié par les élèves de 1GE
Étiqueté avec :    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *