Cette année, les élèves de 2C ont participé au prix littéraire « La racine des mots est-elle carrée ? », qui récompense une œuvre mêlant fiction et mathématiques. L’opportunité était trop belle, en effet, et nous avons cherché à créer du lien entre deux champs de savoir a priori distincts et à développer leur réflexion avec une approche transdisciplinaire.

« Comment ? », nous demanderez-vous… En donnant vie à la sélection, tout d’abord, durant un café littéraire et des séances de lecture à voix haute. Au cours d’un atelier d’écriture animé par l’Oulipien Frédéric Forte, la classe a expérimenté quelques exercices à contrainte(s) (ci-joints) et compris que l’on peut aussi utiliser des procédures d’une grande rigueur afin de stimuler sa créativité. Lors d’une rencontre avec Stefan Neuwirth, mathématicien passionné de littérature, de musique et de danse, la complémentarité entre l’émotion et la rationalité dans notre façon d’appréhender le monde est apparue comme une évidence. Aussi la plupart (comme nous) ont-ils préféré le roman de Claudie Gallay sur le peintre conceptuel Roman Opałka, qui tentait de saisir le passage du temps. Et au musée Tinguely de Bâle, où sont exposées des sculptures en fer animées, ils ont constaté que l’artiste doit parfois se faire ingénieur. CQFD !

Espérons que les 2C retiennent le plus important : l’ouverture d’esprit, le goût de l’étude permettent d’accéder à la découverte et à l’émerveillement, et de renouveler sa pensée constamment

C. Bruyère (professeur documentaliste), M. Meillet (professeur de mathématiques) et N. Perriand (professeur de lettres modernes)

Écoutez les meilleures mises en voix :

La Racine carrée de l’été 1

La Racine carrée de l’été 2

Madame Einstein

 

[slideshow_deploy id=’27061’]

 

 

 

 

 

 

La racine des mots peut être carrée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *